Guitare Classique n°64

Pour le numéro 64 de la revue Guitare Classique, j’ai réalisé un long entretien avec Hopkinson Smith qui, en plus d’être le géant que l’on sait, est un homme charmant.

Voici l’introduction de cette interview :

Hopkinson Smith est aujourd’hui l’une des personnalités majeures du monde musical. Cet « Harvard man », qui a également étudié avec Emilio Pujol, est la référence dans le domaine des cordes pincées anciennes. Chacun de ses enregistrements est attendu comme un événement, et ses concerts sont courus dans le monde entier. Il a aussi formé un nombre impressionnant de luthistes – parmi les plus emblématiques, Rolf Lislevand, Xavier Diaz-Latorre ou encore Edin Karamazov, pour ne citer qu’eux. Son apport pédagogique au sein de la célèbre Schola Cantorum de Bâle, son œuvre discographique avec notamment la firme Naïve, son intense activité de concertiste, ont déjà gravé son nom dans l’Histoire de la musique. Co-fondateur, avec Jordi Savall, de l’ensemble Hespèrion XX, Hopkinson Smith se consacre aujourd’hui au répertoire soliste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s